Car si SMITH va bien toucher 2 M €, les salarié.e.s eux auront pour tout ruissellement le vol de 3 jours de congés basse activité et la baisse de leur PFA, sans compter les milliers de suppressions d’emploi en cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.