GP : Le projet Rise and Fly abandonné, revendiquons des Facilités de Transport améliorées !

Vous avez été nombreux à nous interpeller au sujet du projet de la direction de mettre aux enchères des places vacantes à bord de nos avions, ce qui aurait eu un impact énorme sur nos billets GP. Le Syndicat CGT Air France a très vite adressé une lettre ouverte à Jean-Marc Janaillac pour lui demander des clarifications sur cette rumeur et si c’était plus qu’une rumeur, d’abandonner ce projet.

La CGT Air France a également sollicité les Organisations Syndicales pour une réunion intersyndicale sur le sujet afin de faire front commun face à cette attaque.

Après des années d’attaque sur nos emplois et nos conditions de travail, la symbolique est énorme : attaquer insidieusement nos Facilités de Transport revient à finir de briser le contrat social existant entre Air France et les salariés. Les GP sont un élément structurant de notre appartenance à la compagnie et les nombreux reculs que nous subissons depuis une dizaine d’années ne sont pas acceptables.

La direction, par la voie du DRH, a adressé un courrier à toutes les Organisations Syndicales nous signifiant que cette rumeur était infondée. Dans le même temps, il nous expliquait le mode d’emploi de la mise en œuvre de son projet baptisé « Rise and Fly » !

Sous la pression des organisations syndicales et des salariés, la direction a été contrainte de retirer purement et simple ce projet qui aurait entériné la mort de nos GP.

Mais dans son courrier, le DRH reconnaissait ouvertement que certains tarifs promotionnels étaient moins chers que nos R1 ! Aucun tarif promotionnel pour nos passagers ne doit être inférieur à nos R1, c’est une revendication forte à porter et c’est normal. Imaginez un salarié de chez Renault qui découvrirait que sa « remise maison » sur un véhicule est plus faible que ce que les clients peuvent obtenir en concession…

Même si la direction a retiré son projet, l’intersyndicale a eu lieu vendredi 22 septembre pour que nous portions collectivement vos revendications concernant notamment le manque de disponibilité des R1, les prix excessifs des R1 et R2, le plafond de 26 ans pour les enfants d’agents, etc.

Une demande d’ouverture de négociations sur les GP sera rapidement effectuée auprès de la direction. Nous vous tiendrons bien évidemment informés.

Pour rappel, la CGT Air France avait déjà sollicité la direction lors des négociations salariales 2017 (NAO) afin d’obtenir des améliorations sur les facilités de transport.

Nous ne sommes pas un manque à gagner pour la recette !

Agissons pour qu’une nouvelle ère revendicative s’ouvre à Air France. Se battre pour les GP est légitime, c’est un aspect important de notre contrat de travail. Mais se battre pour conserver nos emplois et améliorer nos conditions de travail doit plus que jamais rester d’actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *